De Laddus à Rasgullas, les bonbons indiens étaient autrefois utilisés comme messages codés pour la liberté
MaisonMaison > Blog > De Laddus à Rasgullas, les bonbons indiens étaient autrefois utilisés comme messages codés pour la liberté

De Laddus à Rasgullas, les bonbons indiens étaient autrefois utilisés comme messages codés pour la liberté

Aug 08, 2023

Les friandises indiennes sont connues pour leur goût délicieux et leur riche signification culturelle. Cependant, ils ont joué un rôle inhabituel mais crucial lors de la lutte pour l’indépendance de l’Inde vis-à-vis de la domination coloniale britannique. Au-delà de leur attrait sucré, ces délices dissimulaient une ingénieuse méthode de communication, permettant aux combattants de la liberté d'échanger des messages, des plans et des idées.

crédits image : Canva

Le mouvement indépendantiste indien a pris de l’ampleur à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Durant cette période, le gouvernement britannique a promulgué des lois strictes et imposé de sévères restrictions aux déplacements. Cela rendait difficile pour les révolutionnaires de communiquer ouvertement.

Dans ces conditions d’oppression, l’ingénieuse tactique consistant à utiliser les friandises indiennes comme moyen de communication secrète a émergé. Les révolutionnaires ont exploité cette méthode traditionnelle, mais avec une particularité : ils ont habilement dissimulé des messages codés dans les plis délicats des bonbons.

Les bonbons indiens sont devenus le support idéal pour transmettre des messages en raison de leur popularité et de leur omniprésence. Les combattants de la liberté ont établi un réseau clandestin de confiseurs et de confiseries sympathiques à la cause. Ces personnes de confiance étaient non seulement habiles à préparer des délices alléchants, mais étaient également passionnées par leur soutien au mouvement indépendantiste.

Chaque confiserie se voyait attribuer un nom de code unique, et les combattants de la liberté y faisaient référence en utilisant ces pseudonymes.

Lisez aussi: 22 meilleures confiseries à Mumbai pour satisfaire toutes vos envies de sucre

crédits image : Canva

La transmission de messages via des bonbons nécessitait une planification méticuleuse et des techniques de cryptage. Les messages étaient soigneusement écrits sur du papier de riz fin ou sur des matériaux comestibles à l’aide d’encre comestible. Pour maintenir le secret, les messages étaient écrits dans des codes, des chiffres ou des écritures anciennes, intelligibles uniquement pour les destinataires prévus.

Par exemple, un certain type de « laddu » pourrait signifier la lettre « A », tandis qu'une variété particulière de « jalebi » pourrait représenter « B ». La disposition des bonbons dans une boîte ou l'ordre dans lequel ils étaient présentés transmettait le message réel.

De plus, des boîtes de laddus ou de rasgulla seraient livrées à un destinataire qui traduirait les messages et les remettrait aux combattants de la liberté. Les signaux qui leur étaient envoyés utilisaient fréquemment des phrases de code. Bengali Rasgulla emballé peut indiquer qu'un groupe de guerriers de l'indépendance était en route, et Bombay Halwa pourrait indiquer que les révolutionnaires avaient besoin du soutien de la province de Bombay. Ces lettres servaient parfois de codes pour les bombes, les cartels et les armes indiennes. Livrer des Laddoos serait un message qui impliquait la commande d'explosifs Desi.

L'histoire des doux secrets constitue un chapitre unique et captivant de l'histoire de l'Inde, célébrant le rôle de ces délicieuses confiseries dans la lutte pour la libération d'une nation.

Crédits image de couverture : Canva

Lisez aussi: 22 meilleures confiseries à Mumbai pour satisfaire toutes vos envies de sucre